jeudi 10 février 2011

L’APOCALYPSE AU COIN DE LA RUE

De nombreux penseurs "New Age" cherchent à s’élever : littéralement.
Ils sont persuadés que les océans vont se soulever et que des tsunamis frapperont le 21 décembre 2012.
D’autres prophètes de malheur ramènent la date fatidique au 28 octobre 2011… D’autres craignent que cela survienne le 9 septembre 2011 (9-11), mais encore, il y en a sans doute qui s’impatientent d’entrer dans une ère de cataclysmes, ceux-là prévoient le début de la fin pour le 5 mars 2011 !!!

Brad Carrigan "présente bien", comme on dit. Ce résidant de Vancouver s’habille élégamment, possède un physique athlétique, ses cheveux sont propres et courts, son comportement amical et sa façon de parler impeccable. Il ressemble, comme tant d’autres, à un homme d’âge moyen, heureux et en bonne santé du Middle West.

Carrigan gagne bien sa vie en tant que consultant financier depuis 12 ans, il a joué avec certains des meilleurs musiciens du pays, écris un concert de musique sacrée exécuté au Queen Elizabeth Theatre, accueille un programme appelé « The Eternal Wellness Show » et dirige « Blue World Lifestyle Multimedia Corporation », qui dispose d’un site web élégant.

Comme des millions de personnes en Colombie-Britannique et ailleurs, Carrigan est également fan d’un film à succès récent, qui a rapporté 800 millions de dollars, réalisé par le célèbre Roland Emmerich (réalisateur d‘« Independence Day ») et avec John Cusack. Son intrigue tourne autour d’un cataclysme qui élimine la plupart des sept milliards d’habitants de la Terre en 2012.

Brad Carrigan est lui aussi persuadé qu’un cataclysme mondial arrivera en décembre 2012.

Le très présentable Carrigan commence seulement à se transformer en personnage quand il déclare penser que le film est beaucoup plus qu’une fiction.

Suivant la direction de la campagne marketing de 2012, Carrigan déclare que ce film-catastrophe pointe sur quelque chose qui va bientôt devenir terriblement réel.
Son livre sur ce sujet s’appelle « 2012 Enlightened ». C’est un des nombreux livres parus sur le "phénomène 2012". De nombreux chercheurs spirituels sont convaincus que 2012 va ouvrir la voie à la fois à un cataclysme global et une nouvelle ère spirituelle.

Basé sur une prophétie tirée du calendrier maya antique, le phénomène 2012 est un scénario apocalyptique particulièrement horrifiant.

On pourrait appeler cela une version "New Age" des croyances apocalyptiques bibliques largement partagée par beaucoup de chrétiens évangéliques et d’autres…

J’ai parlé à Carrigan de 2012 cette semaine dans un coffee shop bondé de Vancouver, un café, où il est accueilli avec chaleur.

Le café présente le livre de Carrigan, ainsi que des dépliants pour sa conférence multimédia, visiblement assez attendue qui aura lieu ce samedi à 13 h, au Hollywood Théâtre de West Broadway. La Jaquette du livre de Carrigan le décrit comme né à Ottawa ; "un visionnaire spirituel, professeur, auteur, artiste et dramaturge", versé dans la méditation, la spiritualité indienne, le yoga et la musique sacrée. La jaquette du livre ajoute qu’il éprouve souvent des visions et des rêves puissants.
Quand j’ai demandé à Carrigan son âge, il ne m’a pas répondu, "Je suis hors du temps". "Éternel..."

Il reconnaît, néanmoins, avoir emménagé à Vancouver, à 19 ans et depuis ce temps avoir trouvé la ville "délicieuse". C’est là qu’il élève deux adolescents en tant que parent célibataire. Toutefois, en décembre 2012, Carrigan partira loin de Vancouver. Il se dirigera vers un sommet montagneux.

Carrigan et beaucoup d’autres sont convaincus que le 21 décembre 2012, Vancouver et une bonne partie de la planète seront presque complètement détruits.

Les ravages seront liés à une combinaison de tremblements de terre, de tsunamis et une hausse de centaines de mètres des océans. Ceux qui pourront espérer survivre seront sur les terrains les plus élevés.

"Oubliez Haïti. Oubliez Katrina", dit Carrigan, calmement…

La fin de Vancouver et du reste du monde tel que nous le connaissons est décrite de manière très détaillée, avec des vidéos, sur "www.2012enlightened.com" le site Web de Carrigan.

La destruction imminente de la Terre est suspendue à une planète appelée Nibiru, qui, selon Carrigan et de nombreux nouveaux adeptes "New Âge", passera à proximité de notre système solaire en 2012.

Ils s’attendent fermement à ce que Nibiru créer un effet gravitationnel qui provoquera l’arrêt de la Terre autour de son axe pendant plusieurs mois catastrophiques.

Un âge d’or spirituel suivra pour les survivants. Carrigan et bien d’autres prédisent qu’une aube nouvelle pour la Terre commencera le 28 mars 2013. Il n’est pas possible ici d’expliquer la logique alambiquée qui décrit le phénomène 2012, comme l’expriment Carrigan et de nombreux auteurs.

Il suffit de dire que la version de Carrigan implique la science planétaire, la mécanique quantique, Nostradamus, les Indiens Hopi, les aliens, les révélations bibliques, Edgar Cayce, le Vatican, les crop circles, Atlantis, Moïse, le yoga kundalini, des dieux et déesses hindous, les enseignements Akashic, l’antéchrist, la croix gammée, l’Age du Verseau et bien plus encore…

Pourquoi le grand public n’entend-il pas parler de cette catastrophe imminente?
Carrigan déclare que le silence officiel est un complot orchestré par la NASA, la Maison Blanche, les Illuminati, les francs-maçons, les grandes multinationales et les médias de masse, qui dit-il, ont tout intérêt à ne pas inquiéter la population. Cette élite économique a déjà, dit-il, construit des villes souterraines aux États-Unis et en Scandinavie, pour servir de refuges.

MISE EN ALERTE
Si les lecteurs se demandent si nous sommes attiré ou convaincu par ce scénario apocalyptique de 2012, nous allons devoir vous décevoir et vous avouer que… non.
Nous portons ces informations au grand public, uniquement parce que c’est une croyance "New Age" apparemment partagée par des dizaines de milliers de personnes, probablement des millions.

La pensée apocalyptique n’est pas du tout rare…

Un sondage Angus Reid, affirme que 46 pour cent des Américains et 20 pour cent des Canadiens pensent que le monde finira durant leur vie, lors de quelque catastrophe divine…

Rappelez-vous la vague mondiale de peur apocalyptique qui s’est dressée lors du passage à l’an 2000 ? Des spécialistes en informatique et des évangélistes tels que Jerry Falwell et le Canadien Grant Jeffrey proclamaient que le jugement de Dieu était sur le point de tomber sur Terre via le bug de Y2K.

Les discours bibliques au sujet de l’apocalypse, souvent appelés Armageddon, le Jugement Dernier ou le ravissement, sont tenus aujourd’hui fréquemment par de nombreuses confessions religieuses conservatrices, parmi elles, ont peut citer l’église des Saints du Dernier Jour, les Adventistes du Septième Jour et de nombreuses confessions évangéliques. L’Apocalypse biblique, fondée sur le Livre de la Révélation, a été popularisée par l’intermédiaire de la série de best-seller « Left Behind ».

Le président américain Ronald Reagan pensait qu’Armageddon pourrait se produire durant sa vie.

Et le scénario apocalyptique impliquant "La seconde venue du Christ" fait partie de la doctrine officielle enseignée par l’Église de l’Alliance Chrétienne et Missionnaire, la confession évangélique à laquelle le Premier ministre canadien Stephen Harper appartient. (nous reparlerons éventuellement du mouvement "évangéliste", et de "La seconde venue du Christ")

Les croyances apocalyptiques apparaissent souvent lorsque les gens sont inquiets à cause de la guerre atomique, de l’explosion démographique, de l’effondrement économique, des virus incontrôlables et de la dévastation de l’environnement.
Qu’est-ce qui est à l’origine de la pensée apocalyptique?

Elle est fondée sur la croyance que le monde est engagé dans une lutte tous azimuts entre le bien et le mal, qui pourrait aboutir au triomphe d’un des deux côtés.
La forme dominante de la pensée apocalyptique d’aujourd’hui naît d’une conviction désespérée que la plupart des individus et des institutions sont irrémédiablement corrompus, ne pouvant se diriger que vers la destruction.

Pour notre part, même si nous craignons que les gens au pouvoir mènent la planète dans de nombreuses directions dangereuses, nous n’enclenchons pas le mode apocalyptique. Nous ne sommes pas nécessairement optimiste… Nous sommes convaincus qu’il y a complot et que l’humanité est en péril!

Un indice : Les gens au pouvoir ne se prépare pas pour une "fin du monde" mais pour "la fin d’un monde" et l’instauration d’un nouvel ordre… Alors selon nous, ce n’est guère plus rassurant!
Carrigan se situe dans une autre catégorie, la catégorie : "tout pour 2012" !
"Ce n’est pas une question de ’si’ j’ai raison que va-t-il se passer. Je sais que je suis dans le vrai", insiste-t-il.

Son comportement est resté tranquille tout au long de notre conversation, même si le rythme de son discours s’est accéléré rapidement quand il décrivait les futures destructions…

"Ce que je dis n’est pas sombre et déprimant", dit-il. "C’est juste ce qui va se passer."

Aussi étrange que cela puisse paraître pour beaucoup d’entre nous, il est fort possible que des millions de personnes New Age partagent les vues de Carrigan à propos du cataclysme de 2012, tandis que des dizaines de millions d’Amérique du Nord s’en tiennent à une version biblique de l’apocalypse.

Si le fait d’appartenir à un large mouvement est une preuve de "normalité", peut-être Carrigan n’a-t-il pas tort quand il déclare tranquillement : "Je ne suis pas un radical".

D’après un article de Douglas Todd du « Vancouver Sun »
(traduction « la-fin-du-monde » avec l’aimable autorisation de l’auteur)
Entrevue réalisée le 29 janvier 2010
Vous pouvez lire Douglas Todd sur : www.vancouversun.com/thesearch


Selon nous, ce n’est vraiment pas le temps de se laisser induire en erreur…
C’est bien de s’intéresser à tout, de s’assurer de n’avoir rien manqué…
Mais il faut absolument apprendre à faire la différence entre la réalité, et les scénarios de film!

Cela prouve sans doute l’imagination fertile des humains, mais cela ne démontre pas beaucoup de discernement et de perspicacité… Les humains sont facilement manipulables car il ne connaisse pas bien « la nature humaine ». Ceux qui ont étudié les comportements humains et qui connaissent bien « la nature humaine », savent comment tirer les ficelles, et peuvent à volonté manœuvrer les humains à leur guise. En contrôlant leurs peurs, leurs émotions, leur imaginaire…

Notre conseil : Le Discernement !

4 commentaires:

  1. Si vous le voulez bien, procédons pas élimination :
    Pourquoi cette théorie n'est pas fondée et pourquoi il faut se poser les bonnes questions :
    1. l'alignement des planètes : c'est loupé c'est pas prévu à cette date. On a déjà eu un phénomène d'une très grande rareté le 09 novembre 1881 ou Soleil, Mercure, Terre, Mars,
    Jupiter, Uranus, Neptune et Pluton était aligné mais bon rien ne s'est produit. Mais elles n'étaient pas toutes alignées me direz vous … mais selon certain scientifique il faudrait encore attendre environ 4,6 millions d'années... si toutefois cela devait se produire.
    2. Inversion des pôles ce n'est pas prévu non plus (en tout cas pas pour cette date)et quand bien même cela se produirait, ça ne se passerait pas du tout comme ça. Le champ magnétique de la planète diminuerait, champ qui nous protège des éruptions solaire (il faudrait juste un peu plus d'écran total la journée, bon c'est vrai il y aurait un peu plus de cancer aussi mais bon…) la nuit il y aurait des orages magnétiques provoqués par les vents solaires et des aurores boréals …(et ça c'est positif pour mère nature)mais pas d'apocalypse.
    3. Alors pour Nibiru; et c'est la que je vais utiliser un article de nos chers agents sans secrets ;o) Certains astronomes seraient passés a coté de Nibiru qui devrait impacté la terre fin 2012 alors qu'ils se préoccupent d'un astéroïdes du nom d'apophis qui lui devrait percuter la belle bleu en avril 2036 ???
    4. La fin du calendrier Maya : c'est la seul chose qui est certaine sur le plan scientifique et c'est la que je rejoins encore les agents sans secret . La fin du calendrier maya représente la fin d'un cycle. Selon les maya c'es la fin "d'un "monde et non pas la fin du monde … donc encore une fois pas d'apocalypse.
    Evidement ceux qui croient dure comme fer à l'apocalypse 2012 auront toujours des arguments pour étayer cette théorie et soutiendront mordicus que cela arrivera sans savoir comment ni pourquoi. Pour ma part je préfère ouvrir les yeux et trouver la vérité plutôt que d'avoir peur comme un gaulois que le ciel me tombe sur le tête.
    A bon entendeur...

    RépondreSupprimer
  2. Je rejoins les idées de Raud ainsi que celles des "Agents sans secret".
    Le monde, dans une phase négative (émeutes, crise financière, etc.), essayera de trouver toutes sortes de théories, loufoques ou pas, sur la fin DU monde et non D'UN monde.
    Puisque certaines solutions ne semblent pas encore établies, les gens préfèrent trouver la voie (ou voix) dans la facilité de croire ce qu'on leur sert plutôt que de tenter de découvrir la réalité.
    Effectivement, la réalité est toujours plus dure à affronter que le monde virtuel qu'on nous propose.
    Dans la réalité il faut affronter beaucoup de difficultés auxquelles il faut faire face.
    Rien n'est simple.
    Mais les solutions existent.
    Nous sommes les architectes de notre avenir. Nous avons le "pouvoir" de solutionner les problèmes.
    Alors bâtissons ensemble un avenir qui nous appartient, qui exprime notre optimisme.
    Certes, la tâche ne sera pas facile, je vous l'accorde, mais soyons unis pour créer notre monde, le monde de nos enfants, le monde que nous aurons choisis !


    Encore un énorme encouragement pour votre blog, qui, une fois encore, fait preuve de discernement, sans accusation déplacée et où l'agressivité et les attaques verbales gratuites ne sont jamais de mise, ce qui rajoute à votre efficacité et votre crédibilité !

    Merci !

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah ! C'est certain!Il y a des perles rares parmi nos lecteurs ! C'est tellement bon, tellement rassurant de savoir que nous sommes bien compris.
    Très certainement, les précisions apportées par Raud sont d'une pertinence qui nous enchante! Les points qui ont été précisés par Raud peuvent être considérés comme un appendice essentiel à notre article...

    Quand aux propos de Belokan, encore une fois, ils ont su nous émouvoir; surtout quand il/elle aborde l'idée que "nous avons une tâche à accomplir" et qu'il faut surtout penser à l'avenir... À ce monde futur dans lequel nous vivrons, nous et nos enfants...

    Il s'agit ici de commentaires qui démontre perspicacité, sensibilité et finesse d'esprit...

    Woaaa! Nous avons vraiment des lecteur TOO MUCH!
    Merci de votre contribution Raud et Belokan!

    Les Agents sans Secret

    RépondreSupprimer
  4. http://seb361.voila.net/images/harmagedon2.JPG

    RépondreSupprimer