mardi 2 août 2011

ALERTE ROUGE !!!!!! 1/3 DES POISSONS D'EAU DOUCE DE NOTRE PLANÈTE SONT MENACÉS D'EXTINCTION!!!!!!

Les poissons d'eau douce sont les plus menacés des animaux sur la planète, le tiers de la totalité des espèces de poissons d'eau douce est menacée d'extinction totale, selon un rapport compilé par des scientifiques britanniques.

En grande Bretagne comme en Europe de nombreuses espèces risquent de disparaitre des rivières et des lacs.

En Angleterre où a été publié cette étude, c'est l'ombre de Shetland britannique, mais aussi de nombreux poissons beaucoup moins connus et qui se trouvent uniquement dans certains cours d'eau du pays de Galles ou de l'Écosse.

Ailleurs dans le monde de nombreuses espèces sont déjà en danger critique d'extinction, telles que les esturgeons, ou encore les poisson-chats géants du Mékong ou de Stingray, qui peuvent atteindre jusqu'à 4,5 mètres de longueur.

Les scientifiques pointent clairement du doigt les activités humaines comme principales causes de cette menace. La surpêche, les pollutions, les constructions hydroélectriques ou de nouvelles usines et la réduction constante des espaces naturelles des rivières sont autant de facteurs qui poussent de nombreuses espèces au bord de l'extinction.

Dans cette étude les scientifiques tiennent à nous prévenir que cette extinction de masse pourrait avoir de très graves conséquences sur les humains.

Les résultats de cette étude ont été révélé en comparant les données des listes rouges de L'IUCN (International Union for Conservation of Nature)

Le Dr William Darwall, directeur de l'unité d'eau douce à l'UICN, à Cambridge, a déclaré: "Nous avons encore quelques grandes lacunes dans nos connaissances mais sur les 5685 espèces de poissons enregistrées sur les listes de l'Iucn qui ont été évalués, 36 pour cent d'eux sont gravement menacés d'extinction."

"Comparé aux mammifères où 21 pour cent sont menacés, ou encore les oiseaux, où 12 pour cent sont menacés, il est clair que les écosystèmes d'eau douce sont parmi les plus menacées dans le monde."

"Malheureusement rien n'indique une amélioration de cette situation. Nous sommes face à un tel besoin croissant d'eau douce à travers le monde, que ce soit pour l'agriculture mais aussi et surtout pour les nouvelles activités humaines et en particulier pour l’énergie que la situation risque même de s'empirer très rapidement."

Il y a environ 15.000 espèces de poissons d'eau douce dans le monde et jusqu'ici 5685 d'entre eux ont vu leur état évalué.

Les résultats préliminaires de cette étude en cours ont été révélés hier à la conférence annuelle de la Société de pêche des îles britanniques à l'Université de Bournemouth.

Le Professeur Rudy Golzan, directeur du centre pour l'écologie et la conservation de l'Université de Bournemouth, a déclaré: "La préservation de la biodiversité de l'eau douce de notre planète est devenue un enjeu crucial, il est extrêmement important que nous mesurions impérativement que plus d'un milliard de personnes dans le monde dépendent directement des ressources des rivières et des lacs pour se nourrir ou pour travailler. Nous nous devons de trouver rapidement des façons de réduire les impacts sur ces écosystèmes tout en permettant aux gens de continuer à utiliser les ressources que les environnements d'eau douce ont à offrir."

Pour vous faire une idée voici quelques exemples de situations critiques;

En Angleterre un cousin du saumon appelé Gwyniad est unique. On ne le trouve que dans le lac de Llyn Tegid au pays de galles, où il a été piégé à la sortie de l'éré glaciaire. L'introduction par des pécheurs au début des années 1980 d'une nouvelle espéce, le grémille, qui dévorent les œufs et les jeunes a fait chuté la population de Gwyniad à moins de 31 femelles dans le lac.

Toujours en Angleterre l'anguille européenne, qu'on trouve dans les ruisseaux , les rivières et les lacs et qui est une source de nourriture importante pour de nombreux oiseaux et autres poissons, a également diminué de 90 pour cent depuis le début des années 1980.

L'esturgeon noir était autrefois commun dans toutes les rivières à travers l'Europe et le Royaume-Uni, surpéché pour son caviar pendant des siécles, il n'est désormais trouvable que dans la Garonne en France, où sa population est estimée entre 20 et 750.

Ces résultats nous montrent aussi qu'en Afrique près de 28 pour cent des poissons d'eau douce sont menacés, et plus de 38 % en Europe.

En chine c'est le poisson chat géant du Mékong dont on estime la population sauvage à moins de 250 individus. Ce même poisson a diminué de plus de 50 % au vietnam et au cambodge.

Le saumon carpe géant du Mékong a également vu chuter sa population de 90 pour cent en raison de la surpêche et des dommages à son habitat.

Les scientifiques craignent que la construction de nouveaux barrages en Chine, au Laos, en Thaïlande pésent encore plus lourdement sur cette constatation.

D'autres espèces comme le poisson-scie de knifetooth, trouvé uniquement dans les estuaires côtiers de la Mer Rouge, du Golfe Persique et de l'Indonésie ont vu chuter le nombre en raison de la surpêche.

Le requin rouge queue des ruisseaux de plaine en Thaïlande, et le requin Nilgiri en Inde sont aussi en danger critique d'extinction.

Source: telegraph.co.uk /trad. NA - via "NatureAlerte"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire