jeudi 26 août 2010

WASH !

LA FACE CACHÉE DES PRODUITS ANTIBACTÉRIENS
Le triclosan, largement employé dans les produits antibactériens, serait inutile et nuirait au fonctionnement du système hormonal.













C’est en tout cas ce que soutient un membre du Congrès américain, Edward J. Markey, qui presse une douzaine de fabricants – notamment Colgate-Palmolive, Procter & Gamble, Unilever et Rubbermaid – de cesser d’utiliser cet ingrédient dans plusieurs produits destinés aux consommateurs, particulièrement aux enfants.
La requête du représentant du Massachusetts au Congrès suit la publication d’une mise à jour de la Food and Drug Administration (FDA) à propos du triclosan qui révèle que son innocuité est remise en question à la suite de tests effectués sur des animaux.
Selon certaines études, cette substance nuirait à la régulation du système hormonal et contribuerait à la résistance des bactéries aux antibiotiques. De plus, écrit la FDA, le triclosan ajouté au savon n’apporte aucun avantage pour la santé par rapport à l’utilisation de l’eau et du savon seuls.
D’autres scientifiques estiment que le triclosan, qui aboutit inévitablement dans les cours d’eau, est lié à des perturbations endocriniennes chez les grenouilles, ainsi qu’au déclin de leur population.
Au cours des dernières années, plusieurs voix se sont élevées contre l’utilisation du triclosan dans les produits d’usage courant : l’Association médicale canadienne, par exemple, a demandé au gouvernement fédéral de le bannir dans les produits de consommation parce qu’il contribue à la résistance aux antibiotiques.
Des effets néfastes sur l’environnement ont aussi été évoqués. Le triclosan s’allierait, notamment, au chlore de l’eau pour former du chloroforme, un carcinogène reconnu.
Santé Canada recommande pour sa part d’éviter les savons antibactériens, car « ils détruisent les bonnes comme les mauvaises bactéries et peuvent aggraver le problème de résistance aux antibiotiques ». « L’efficacité et l’innocuité du triclosan soulèvent suffisamment de questions pour qu’on le retire immédiatement des produits de consommation courants », fait valoir Edward J. Markey.
Cependant, malgré les pressions de nombreux experts, la FDA n’entend pas interdire le triclosan ; l’agence américaine publiera les conclusions de sa réévaluation scientifique, accompagnées de nouvelles recommandations s’il y a lieu, en 2011 seulement.

Source : Protegez-vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire