jeudi 22 novembre 2012

"GASLAND" : VERSION INÉDITE

Nous vous proposons, ici, une version inédite de GASLAND avec l’aimable autorisation de KANIBAL Films Distribution. Cette version de 46 minutes a été réalisée par le Collectif Citoyen Lotois NON aux gaz de schiste afin d’être projetée partout en France lors de débats citoyens.


GASLAND par latelelibre

LE CAUCHEMAR GAZ DE SCHISTE : LA SUITE DE "GASLAND"

La suite de GASLAND, le documentaire choc de Josh Fox sorti en 2010 sur le danger des gaz de schiste. Cette fois-ci, il a mis la main sur des documents prouvant que le problème des fuites est bien connu depuis toujours par l'industrie et qu'ils sont incapable d'y remédier.

mercredi 21 novembre 2012

USA: LA RÉBELLION ÉCLATE DANS UNE ÉCOLE DU TEXAS: LES ÉTUDIANTS REFUSENT D’ÊTRE CONTRAINTS DE PORTER UNE PUCE RFID!


Le « tracking » des 4000 étudiants devait être effectif à partir du 27 août dernier. Des élèves et parents s’insurgent contre le plan du district de San Antonio de munir les étudiants d’une carte à puce RFID pour surveiller leur emplacement exact en tout temps.

Des sources rapportent que les parents et les étudiants se sont confrontés à la commission scolaire hier soir en exposant leurs préoccupations au sujet de la vie privée et d’autres questions.


Selon un rapport déposé dans cette affaire, les systèmes RFID peuvent être développés pour une utilisation dans une école et les étiquettes RFID peuvent être lues par n’importe qui n’importe où et ce, secrètement. Comme les appareils de lecture RFID fonctionnent sans émettre de bruit, les ondes radio invisibles et les appareils de lecture peuvent être cachés, clandestins, les rendant presque impossible à détecter. Ceci signifie que le pistage via la puce RFID ne se limite pas à une école, mais à toutes personnes ou organismes gouvernementaux qui possèdent un dispositif de lecture.

Ce qui est proposé par la commission scolaire est l’installation d’une puce à radio-fréquences intégrée à l’intérieure de la carte d’identité obligatoire des étudiants. Un district scolaire au Brésil a intégré les balises de suivi sur les uniformes. Dans les deux cas, le but est de garder les étudiants, les enseignants et le personnel sous surveillance constante, ajoute le rapport.

Une coalition des droits civils et des organisations militent pour la préservation de la vie privée ont publiquement manifesté leur opposition au "spychipping" des élèves.


Voir reportage vidéo sur le lien d’origine:

mardi 20 novembre 2012

LE DOCUMENTAIRE QUI N'A PAS PLU À ISRAËL...

Le sujet le plus sensible concerne le lobby pro-israélien aux États-Unis. Dans cette enquête, les journalistes Estelle Youssouffa et Christophe Obert montrent comment les organisations juives et chrétiennes conservatrices pèsent sur la politique étrangère américaine, permettant à l'État hébreu de s'affranchir de certaines résolutions onusiennes. Ancien de l'Aipac, le plus important groupe de pression pro-israélien aux États-Unis, M. J. Rozenberg raconte comment des organisations comme "Camera" traquent les journalistes "déviants".

"Le lobby, dit-il, rend la vie difficile aux journalistes qui ne sont pas perçus comme pro-israéliens. Ils auront du mal à trouver un job ou, s'ils en ont un, à garder un poste. Lorsque je travaillais à Aipac, il y avait des listes, des dossiers sur chaque reporter." Des révélations saisissantes, qui n'ont pas convaincu Richard Prasquier. "On ne sait même pas pourquoi cet homme a quitté l'Aipac et quel compte il a à régler avec eux", argumente le président du Crif. 

"La moindre des choses aurait été de préciser que les lobbys existent aux États-Unis, mais aussi en France. Regardez le lobby pharmaceutique. Il ne faut pas laisser croire que le lobby pro-sioniste est en train de détourner la démocratie américaine."


Note : Merci à C.C.

lundi 19 novembre 2012

L'ACTUALITÉ À GAZA....


GAZA (Territoires palestiniens) (AFP) - Les bombardements israéliens sur Gaza ont continué ce lundi ainsi que les tirs de roquettes sur Israël, mais avec moins d'intensité, à la veille de la visite du chef de l'ONU à Jérusalem et d'une délégation arabe dans le territoire palestinien.

Les raids aériens israéliens ont fait lundi 23 morts, portant à plus de 100 le nombre de tués en six jours d'offensive, selon des sources médicales à Gaza.


Il n'y a guère d'endroit sûr dans la bande de Gaza, aucune parcelle de ce territoire exigu où s'entassent 1,6 million de Palestiniens qui soit à l'abri d'une frappe.

"Mes enfants sont terrifiés. Mon fils de six ans Mohamed refuse de manger et me suit partout. Toutes les 10 minutes, il me demande quand est-ce qu'on va mourir?", raconte une mère de 37 ans, Oum Jihad, qui s'est installée chez des proches à Khan Younès, dans le sud du territoire, moins soumis aux raids.
Elle a quitté l'appartement familial au neuvième étage d'un immeuble de la ville de Gaza, pilonnée sans répit depuis le début de l'opération "Pilier de défense" visant à mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes.


Un cadre militaire du Jihad islamique et chef de la propagande, Ramez Harb, a été tué dans une frappe sur un centre de médias au coeur de la ville de Gaza, selon des sources au sein du mouvement radical.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a affirmé avoir visé une cache utilisée par de hauts cadres du Jihad islamique impliqués dans les tirs de roquettes contre le sud d'Israël à partir du nord de la bande de Gaza.

En Cisjordanie, un Palestinien blessé samedi dans des affrontements avec l'armée israélienne lors d'une manifestation de solidarité avec Gaza, est mort lundi de ses blessures, selon des sources médicales palestiniennes.

Il s'agit du premier mort palestinien en Cisjordanie depuis le déclenchement de l'offensive contre la bande de Gaza il y a cinq jours.

À Ramallah, les dirigeants des mouvements Fatah, Hamas et Jihad islamique en Cisjordanie ont promis de mettre "fin à la division" interne, en signe de solidarité avec les Palestiniens de Gaza.


Cessez-le-feu ?

Face à la menace d'une escalade majeure --Israël agite depuis plusieurs jours la menace d'une intervention terrestre--, les tractations et visites diplomatiques battent leur plein.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont appelé à la cessation "immédiate" des hostilités, en affirmant qu'un cessez-le-feu serait "dans l'intérêt de tous".

L'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient, Tony Blair, reçu lundi à Jérusalem par le président israélien Shimon Peres, a dit espérer un arrêt des hostilités dans les jours qui viennent.

Il a précisé que l'Égypte, le Qatar, les Etats-Unis et l'ONU travaillaient en faveur d'un cessez-le-feu.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, doit se rendre mardi à la tête d'une délégation ministérielle à Gaza comprenant le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu et le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, arrivé lundi soir au Caire pour oeuvrer à une trêve, se rendra ensuite à Jérusalem, où il doit être reçu par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas.

Le ministre allemand des Affaire étrangères Guido Westerwelle s'entretiendra également avec ces deux dirigeants mardi.

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, n'a pas écarté lundi une trêve avec Israël dans le conflit de Gaza, mais a insisté sur une levée du blocus de l'enclave.

"Nous ne sommes pas contre un apaisement, mais nous tenons à nos demandes, la fin de la brutalité, la fin de de l'agression et la levée du blocus", a dit M. Mechaal au Caire, où il se trouve pour des discussions avec les autorités égyptiennes, engagées dans des efforts de médiation.


"Nous sommes pour un cessez-le-feu, mais Israël doit cesser son agression" contre le territoire dirigé par le Hamas, a-t-il martelé.




L'opération "Pilier de défense" a pour objectif de neutraliser les groupes armés palestiniens de Gaza. Mais dans la bande de Gaza surpeuplée, les pertes civiles, "inévitables" au fur et à mesure que continuent les bombardements pourraient "miner la légitimité internationale" de l'opération, a mis en garde lundi l'expert militaire du Haaretz.



Selon l'armée israélienne, 42 roquettes ont été tirées en ce lundi depuis le territoire palestinien et 19 autres interceptées par le système anti-missile Iron Dome.

Mais... Depuis le début de l'offensive mercredi, près d'un millier de roquettes ont été tirées, dont au moins cinq dans la région de Tel-Aviv. De son côté, l'armée Israélienne a atteint plus de 1.350 cibles à Gaza







GAZA IS A MASSACRE !!!!!!


sans commentaire... ici, tout est dit :



---------------------------------------------------------------------------------------------------------
note : merci à C.C. pour la vidéo

samedi 17 novembre 2012

L'ONU ANNONCE UNE CRISE ALIMENTAIRE POUR 2013


L'ONU met en garde la communauté internationale contre l'imminence d'une crise alimentaire globale pour l'an prochain qui commence dans... un mois ! The Guardian est le premier quotidien britannique a divulguer l'atterrante nouvelle. Cette famine sera induite par un indice incontournable, celui des réserves mondiales de céréales qui ont atteint des niveaux de production dangereusement bas.

Une crise dans la crise, la famine pour certains, la déroute pour d'autres, la spéculation pour quelques-uns : c'est bien le début de la vie invivable qui sera celle d'une humanité trop nombreuse sur une planète exsangue et soumise au chaos climatique. 2050 : il y aura plus à souffrir qu'à choisir.

La sécheresse qui a sévi cet été aux Etats-Unis - la pire depuis plus d'un demi-siècle - n'est pas étrangère à la menace de prochaines restrictions alimentaires, lesquelles feront les choux gras des maîtres chanteurs de la finance en matière d'opportunisme et de spéculation. Cette sécheresse nord-américaine et le grave déficit en pluies qui a touché la Russie et toute la région de la mer Noire ont déjà favorisé un emballement des cours du maïs et du soja. Cette hausse des denrées alimentaires de première nécessité engendrera très probablement des troubles et des conflits armés dans plusieurs contrées du monde, celles les plus sensibles en matière de souveraineté alimentaire, avertit encore l''ONU.

« Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d'autres pays exportateurs d'aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l'année prochaine ». Ce niveau n'avait jamais été aussi bas depuis 1974, a indiqué Abdolreza Abbassian, économiste senior de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

« Nous avons moins produit que ce que nous consommons. C'est pourquoi les stocks sont en cours diminuent ». « Les approvisionnements et les réserves à travers le monde sont à un niveau très bas, ce qui ne laissera aucune place pour les imprévus l'année prochaine », a déclaré encore Abdolreza Abbassian. Par ailleurs, la FAO avertit qu'en 2012, plus de 870 millions de personnes ont souffert de la faim dans le Monde. Au Moyen Orient et en Afrique, la crise alimentaire s'est déjà aggravée considérablement.

Selon l'avis éclairé de Lester Brown, président du Earth Policy Institute : « On ne peut plus se fier au climat et la demande en nourriture croît tellement vite que la rupture est inévitable, à moins que des mesures urgentes ne soient prises immédiatement » ; « Les pénuries alimentaires ont détruit des civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Chaque pays devra maintenant se débrouiller par lui-même. Le monde vit chaque année comme s'il s'agissait de la dernière», écrit Lester Brown dans son nouveau livre « Full Planet, Empty Plates ».

Encore une fois et sur un taux plus prononcé, le monde a vécu à crédit comme si la planète était rechargeable et comme si nous pouvions surexploiter les ressources sur un taux usuraire. En effet et pour la sixième fois en onze ans, le monde a encore consommé plus d'aliments qu'il n'en a produit, principalement en raison des conditions météorologiques extrêmes qui ont sévi dans les grands pays exportateurs d'aliments. Oxfam a déclaré la semaine dernière que les prix des denrées de base, notamment le blé et le maïs, pourraient doubler dans les vingt prochaines années, entraînant des conséquences désastreuses pour les populations surnuméraires et démunies qui consacrent la part la plus importante de leurs revenus au budget alimentaire.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de hausse continue des prix alimentaires et la faim dans le monde va se propager ». «La géopolitique de la nourriture éclipse maintenant la géopolitique du pétrole », explique encore Brown qui conclut de la sorte : « Les menaces les plus urgentes de ce siècle sont le changement climatique, la croissance démographique, la pénurie d'eau et la hausse des prix des aliments ».

Selon Jean Ziegler, vice-président du Comité des Droits de l'Homme des Nations unies, tel est le terrible portrait de la faim dans le monde : un enfant meurt de faim toutes les cinq secondes ; ce sont au total 57 000 personnes qui meurent de sous-alimentation chaque jour ; il y a aujourd'hui un milliard d'êtres humains qui souffrent de ce mal ; sur les 70 millions de personnes qui meurent chaque année, 28 millions, soit près de la moitié, décèdent de la faim ou de ses complications ; le continent asiatique est le plus concerné en terme de quantité : 650 millions de personnes sont touchées par la faim ; en Inde, 450 millions d'habitants sont gravement sous alimentés sur 1,3 milliard d'habitants ; en terme de proportion à la population, c'est l'Afrique qui est le plus atteint par ce mal avec 37,2 % de la population continentale.

Cette situation s'explique par le système capitaliste qui régit le monde. La spéculation sur les produits de bases (riz, blé et maïs) dans les bourses agricoles fait grimper leurs prix, jusqu'à 61 % pour le maïs et 93 % pour le riz. Au final, les spéculateurs font des profits astronomiques et les plus démunis ne peuvent plus se procurer ces produits, devenus trop onéreux.

Pour limiter les dégâts et jouer les prolongations d'une humanité déjà victime de sa surpopulation, il faudrait mettre un terme au dumping agricole, abolir la dette extérieure et interdire la spéculation sur les produits de base.

Tout au contraire et depuis ces derniers temps, des firmes transnationales investissent dans les pays les plus pauvres en privant les paysans des terres fertiles qui sont celles de l'agriculture vivrière, donc d'une certaine indépendance alimentaire familiale.

Au vu de ce qui nous attend, il n'est pas exagéré de penser que la meilleure façon d'aimer les enfants est désormais de ne plus en faire.... Ce constat est terrible! Quel horreur juste à y penser!! Mais l'avenir s'annonce sombre pour les enfants de demain : une planète polluée, rendue infertile, et la disette! Vraiment, c'est pas la joie...

mardi 13 novembre 2012

LES ALIGNEMENTS DES PLANÈTES ONT-ILS UN EFFET SUR NOTRE PLANÈTE?


Et oui! Certainement les alignements planétaires nous influencent directement ! Selon certains, les cataclysmes et humeurs du climat de ces dernières semaines sont apparemment les conséquences d'un alignement planétaire avec Saturne...

En vérité, la question est de savoir si les alignements planétaires peuvent véritablement avoir des effets sur notre planète mais la question est débattue du bout des lèvres par les autorités scientifiques. Et pour cause, c'est la clé majeure de la compréhension des cycles cosmiques... Et si jamais le public venait à s'en rendre compte, le plus grand secret de notre temps serait découvert! Ce secret ultime serait que l’on nous cache l’existence de phénomènes célestes en relation avec ce qui se passe sur Terre... Certains prétenenet encore que ce secret est que notre soleil possède un compagnon sombre qui lui rend périodiquement visite tous les 3240 ans comme l'atteste les données traditionnelles relatives à la doctrine des yugas et les anciens textes comme le Kolbrin ou l'Oréa Linda.

Selon les défenseur de cette théorie, un astre mystérieux serait responsable de séismes importants comme ceux du 11 Mars 2011 au Japon, du 27 Février 2010 au Chili mais également du tsunami du 26 décembre 2004, curieusement tous espacés de 1 an et 12 jours! (une durée correspondant à l'intervalle de temps entre 2 alignements directs.)

Si le public est maintenu dans l'ignorance, ce n'est pas le cas de certains observateurs qui ont remarqué que lorsque notre planète se trouvait dans le même alignement que des corps massifs tels que Jupiter ou Saturne ou le soleil, elle était secouée par divers bouleversements tels que des séismes, des ouragans ou des éruptions volcaniques.

Certains scientifiques en ont déduit que ces phénomènes servent à dissiper une énergie transmise par les astres à travers le vide spatial. Les astres jouraient alors le rôle des condensateurs électroniques déchargeant un flux énergétique une fois un certain seuil atteint... On peut également se les représenter comme des lentilles optiques concentrant une forme de lumière spectrale. Les anciens appelaient cette onde céleste : "Ether', et selon eux elle inonde le cosmos.

Entre autre, c’est la faute à Albert Einstein si cette notion d’énergie cosmique fut mise aux oubliettes au début du XXème siècle, et si nous sommes contraints de payer une énergie polluante à la place de bénéficier d’une énergie gratuite, écologique, que le génie Tesla avait trouvé le moyen d’exploiter.

Enfin...

Ces derniers jours, Saturne se trouvait alignée à la fois avec le soleil et la Terre (en opposition héliocentrique), voici un bref aperçu des perturbations qui ont eu lieu à cette période :

Éruption solaire :
Le 23 Octobre, une éruption classée X (la plus forte catégorie) explosait à la surface du soleil, 48 heures plus tard, on enregistrait un sursaut de l'indice Kp qui mesure la magnétosphère terrestre.

Séismes : 
20 Octobre, Mag 5,3 Californie
24 Octobre, Mag 6,6 Costa Rica
28 Octobre, Mag 7,7 Colombie Britannique (alerte au tsunami)
29 Octobre, les sismographes du monde entier s'affolent.

Ouragan : 
La super tempête Sandy ravage les Bahamas, Cuba, Haïti (26/10) et la côte est (30/10) causant des dizaines de morts et des dizaines de milliards de dégâts. Pour les américains, c'est l'ouragan du siècle.

Phénomènes géologiques :
21 Octobre, une fissure de 1,5 km se forme spontanément dans le sud de l'Espagne.
21 Octobre, le parc de Yellowstone est parcouru par un essaim de séismes (remontée de magma).
26 Octobre, le sinkhole de Louisiane s'agrandit, on enregistre des explosions et un tremblement de terre sur le site.

Est ce un hasard si au moment où culminait cet alignement, on enregistrait autant de cataclysmes ?

Et ce n'est pas tout... Il y a chaque année 2 types d'alignements, ceux où la Terre se trouve entre l'astre en question et le soleil (alignement direct) et les alignements indirects où le soleil s'interpose entre l'astre et notre planète. Celui de ces derniers jours entre dans la deuxième catégorie, celle qui est moins dangereuse.

Mais, il y a 6 mois, le 11 Avril, lorsque Saturne était directement alignée avec nous, on enregistrait un séisme de magnitude 8,9 fracturant littéralement la croûte terrestre au niveau de l'océan indien et causant une intense panique parmi la population... Heureusement, dans ce cas précis, la forme de la fracture tectonique fit qu'il n'y eu aucune victime à déplorer.

Fin août, ce fut Neptune, autre géante gazeuse mais plus éloignée, qui causa un nombre record de séismes de magnitude égale ou supérieure à 5.

Tout ceci illustre une fois de plus que certains alignements planétaires entraînent d'importantes répercussions climatiques et géologiques sur notre planète.

Si la communauté scientifique pratique une forme de censure sur ce sujet, cela n'empêche pas les autorités d'anticiper de tels évènements et de se préparer en conséquence.

La super tempête Sandy était donc forcément attendue. Après un bref retour en arrière dans le fil des actualités, on sait désormais pourquoi l'armée américaine s'est entraînée à faire face à des situations d'émeutes en milieu urbain justifiant l'emploi d'hélicoptères fin août 2012.

Et on comprend mieux pourquoi ces derniers temps, des organisations telles que la FEMA ou les membres de la francs maçonnerie semblent se préparer à une hécatombe de masse.

On a dit que Sandy a été un des plus puissants ouragans qui ait déferlé sur la côte est des États-Unis, et les dégâts se chiffrent en dizaines de milliards de dollars... Bien heureusement le nombre de victimes a été peu élevé. Le système pourra absorber le choc et d'ici quelques semaines, il ne restera plus de traces de son passage hormis quelques traces dans la mémoire collective.

Cela dit, pour ceux qui croient en la théorie de l’influence des astres sur notre planète, tout danger n'est pas pour autant écarter... Un autre alignement planétaire majeur est inscrit dans la course des astres. À partir du 30 Novembre prochain Jupiter sera sur la même ligne que la Terre et le soleil ! Cette fois, ce sera un alignement direct donc potentiellement plus dangereux que celui qui a causé Sandy et autres bouleversements...

Si cette théorie est valable, il faudra prévoir d'importants risques de séismes et de cataclysmes divers en cette fin du mois de novembre... et ensuite... Il y aura ce prétendu alignement du 21 décembre que nous annoncent prophètes et prêcheurs de mauvaises nouvelles!


En vérité... La théorie de l’influence des astres et des ondes cosmiques est une théorie valable en soi, bien qu’elle ne soit pas démontrée.

Notamment, il semble que cela ne nous permette pas de nous réveiller à temps. Si les scientifiques ou quelques autorités sont au courant des séismes avant qu’ils n’adviennent et qu’ils ont choisi de ne pas en informer les populations, il s’agit là d’une décision très grave de leur part, lourde de conséquence... Si c’est le cas, c’est que la situation profite sans doute à quelqu’un...

Très certainement nos ancêtres croyaient à l’influence des astres sur notre planète... C’était pour eux une véritable obsession, une véritable religion et surtout une « véritable science »... Mages, sages, scientifiques de tous temps ont scruter les cieux en guise de réponse et surtout afin d’en étudier le mécanisme, car depuis toujours il est reconnu que les cycles des astres ont des conséquences sur les évènements qui se déroule sur la Terre.

Dante at Virgile aux Enfers, gravure sur bois

C’est pourquoi, la majorité des ouvrages sérieux de l’antiquité abordaient la question des influences cosmique, les processions des astres, la course des constellations, les cycles des planètes et de la lune, etc... Il ne s’agissait pas de s’adonner à l’astrologie, mais bien d’étudier les cieux pour mieux comprendre ce qui se passe sur Terre et aussi et surtout afin de pouvoir prévoir des cataclysme d’envergure, voire même la fin d’une humanité, la fin d’un cycle...

Mais enfin... Si cette théorie est vraie, le temps qu’on mettra à remettre les pendules à l’heure... Il sera déjà trop tard!

jeudi 8 novembre 2012

HEY ! IL Y A TOUJOURS DES CHEMTRAILS !!!!!!



Il y a des blogs (comme celui-ci : « eso-news ») qui curieusement nous annoncent la fin des chemtrails! Quelle aberration!!!!!!!! Sans doute ces individus ont baissée la tête... Il ne regarde plus vers le ciel! En  vérité les chemtrails sont toujours bel et bien présents dans nos cieux... Les épandages se poursuivent!!!

Cette pratique inquiétante de la part des "maîtres du monde" continue toujours aussi de soulever des tas de questions qui restent sans réponse... Il n’y a pas encore d’explication "officielles" qui ont été donné sur ces opérations... Et le pire, les gens se sont habitués à ces avions et à leurs traînées de substance blanchâtre, au point de ne plus y faire attention, au point de ne plus les voir... Mais encore, combien de détails encore nous échappent!!?

Enfin, nous vous annonçons officiellement qu’il y a toujours des épandages de "traînées biochimiques" au dessus de nos têtes... Et nous vous prédisons que d’ici peu, nous allons connaître la véritable raison de ces ignobles épandages! Attendez-vous à de la véritable science-fiction ! live !



LES CHEMTRAILS : LES ÉPANDAGES DE LA MORT



Qu'est-ce qui se trament derrière les épandages récurrents de produits chimiques et bactériologiques par des avions militaires et civils?

Que sont ces systèmes HAARP et consorts, qui émettent de puissantes ondes électromagnétiques dans l’ionosphère, l’atmosphère et le sol?

La liste des produits rencontrés au fil des analyses comprend :

● le ‘‘dibrométhane’’ : interdit depuis 1984, additif du carburant des avions, insecticide cancérigène, pouvant causer des oedèmes pulmonaires ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas aeruginosa’’, qui peut être à l’état naturel dans le sol, mais est fabriquée par une compagnie au doux nom de ‘‘Patho-genesis’’ ; sur les personnes vulnérables, cette bactérie forme un bio-film qui bloque le système immunitaire ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas fluorescens’’, qui se trouve aussi dans le sol ;

● des ‘‘entérobactériacées’’ : Escherichia coli et salmonelles pour les intoxications alimentaires, Klebsiella pour les infections pulmonaires ;

● la bactérie pathogène ‘‘Serratia marcescens’’, responsable de pneumonies, méningites, endocardites ;

● des streptomycines, composants des antibiotiques ;

● des enzymes restrictives, utilisées en laboratoire pour couper et recombiner l’ADN ;

● des cellules de sang humaines : globules rouges, globules blancs pris dans des agrégats ;

● d’autres bacilles, bactéries et moisissures pouvant provoquer des maladies cardiaques, des difficultés respiratoires et des maladies gastro-intestinales aiguës ;

● du BCTP huileux, antibiotique, décontaminant (sans doute testé après l’épandage d’une bactérie bénigne) ;

● des stéarates et sulfates de , toxiques pour les mammifères ;

● différentes formes d’aluminium, neurotoxiques à l’origine de démences dégénératives (Alzheimer) ;

● des fibres de polymères, dont certains sont analogues aux additifs polymères utilisés en charcuterie pour uniformiser la cuisson au four à micro-ondes.

SYNDROMES BIOLOGIQUES

Un certain nombre d’atteintes à la santé ont pu être mises en relation avec l’épandage des traînées chimico-bactériologiques. Elles affectent naturellement de façon privilégiée les personnes dont le système immunitaire est le moins résistant, à savoir les jeunes enfants et les personnes âgées. Citons quelques-unes des affections identifiées : saignement de nez et de poumon, asthme et allergies, aspergillose broncho-pulmonaire allergique, grippe, bronchite, bronchiolite des nouveau-nés, pneumonie, syndrome de détresse pulmonaire, mort subite du nourrisson ou d’athlètes, décès dus au fongus noir (moisi noir ou rouge sur les récoltes vivrières), gastro-entérite, fatigue extrême ou chronique, acouphène, vertige, vision embrouillée, mental au ralenti, désordres immunitaires, etc.

LES ‘‘PROJETS NOIRS’’ DE L’ARMÉE DES SERVICES SECRETS DES ÉTATS-UNIS.

La conspiration du silence officielle qui entoure les épandages aériens ne peut que nourrir le soupçon qu’ils cachent des projets inavouables, dont on trouve sur Internet des descriptions assez angoissantes. Elles ne sont pourtant pas si invraisemblables que cela, si on les juge à l’aune des multiples méthode de chaotisation du monde employées actuellement par ceux qui dirigent secrètement la mise en place du Nouvel Ordre Mondial. Il est conseillé de relire les livres prémonitoires ‘‘Le meilleur des mondes’’ d’Aldous Huxley et ‘‘1984’’ de George Orwell pour se remémorer leur programme, et de consulter aussi des ouvrages plus récents qui décrivent son actualisation.

Il faut savoir que les épandages chimico-bactériologiques peuvent être utilisés de façon autonome, mais qu’ils sont le plus souvent réalisés en conjonction avec l’émission d’ondes électromagnétiques à partir de deux types de sources :

● d’une part les émetteurs américain HAARP en Alaska, en Australie et ailleurs dans le monde, et leurs homologues russe ‘‘Pic-vert’’ au nord de Moscou et en Sibérie, qui envoient vers l’ionosphère diverses ondes de très hautes et/ou très basses fréquences et de très grande puissance (une centrale nucléaire est dédiée à cela en Alaska !),

● d’autre part les tours GWEN (Réseau d’urgence par ondes terrestres, en cas d’explosion nucléaire), de 100 à 170 m de hauteur, espacées de 320 km, qui émettent dans la basse atmosphère et à travers le sol différents type d’onde, dont certaines de haute fréquence qui peuvent être :

- soit continues et porteuses d’une modulation de basse fréquence (modulation en amplitude, ou en fréquence, ou en phase),

- soit discontinues sous forme d’impulsions de durée limitée (on parle d’ondes ‘‘pulsées’’), avec une ‘‘fréquence de récurrence’’ (nombre d’impulsions par seconde) : les nocives micro-ondes des radars, des téléphones portable et de leurs antennes relais sont de ce type.

Ce sont donc ces trois composantes : traînées chimico-biologiques, émetteurs HAARP et tours GWEN, qui constituent la boîte à outil polyvalente à la disposition des ‘‘projets noirs’’ vraiment démoniaques. En tant que spectateurs moyens, nous pouvons détecter les traînées dans le ciel, à condition de lever le nez de temps en temps, mais nous ne sommes pas du tout conscients de l’arrosage électromagnétique associé, qui peut être simultané ou différé.

L’acronyme poético-musical du programme HAARP (High-frequency Active Auroral Resarch Project) ne se réfère à l’étude des aurores boréales que pour présenter une ‘‘couverture’’ scientifique plutôt sympathique, qui cache en réalité son intégration dans le plan général de la ‘‘Guerre des Etoiles’’, chère à George Bush et à ses tristes acolytes. Ses installations d’antennes émettrices très puissantes ont entre pour fonction, en liaison avec les traînées chimiques, d’envoyer des ondes se réfléchir sur l’ionosphère en la réchauffant ponctuellement, de créer des ondes stationnaires à l’échelle du globe et de modifier ainsi le parcours des grands courants atmosphériques de vapeur d’eau (les ‘‘rivières du ciel’’ telles que le Jet Stream), de façon à créer à volonté des zones de sécheresse et des zones d’inondation.

De façon plus générale, les catastrophes climatiques que nous avons subies à travers le monde ces dernières années, jusqu’à la grande sécheresse puis les inondations de 2003 en France, et dernièrement, par exemple, le passage de Sandy, ne reflètent en rien les cycles naturels d’anomalies atmosphériques. Elles sont donc dues à des interventions humaines délibérées et sournoises sur le climat, qui malheureusement jouissent de l’entière complicité de nos gouvernants et d’un manque total de curiosité de la part des médias et des agences officielles de météorologie.

Avez-vous entendu, dans les bulletins météo de votre radio ou de votre chaîne de télévision préférée, la moindre allusion à la responsabilité éventuelle de HAARP dans la survenue des catastrophes climatiques récentes ?

Chemtrails, HAARP... les "projets noirs" (de l'armée US) , manipulation du climat, guerre météorologique ou bactériologique secrète, contrôle total des télécommunications, contrôle des émotions et des pensées, aliénation des masses, réduction de la population mondiale , l'empoisonnement de l'air, de l'eau, de la terre, de la vie... etc...

Les Médias se taisent, les blogs s'en lavent les mains...
Les gens ne posent plus de questions...
La politique est nulle... La démocratie est une duperie!
Les gens ne posent plus de questions
Les gens sont dérouté, ennuyés, fatigués, démobilisés..
Bah! Il y en a qui décident du sort de l'humanité...
Les gens ne posent plus de questions, ils se savent impuissants devant le Pouvoir
Et les gens qui ont le Pouvoir ne peuvent que se réjouir de voir disparaître des populations entières de pauvres gens inutiles, impuissants, apeurés, obèses, névrosés, fatigués... 
Les gens qui ne posent pas de questions et qui ne font rien pour changer les choses ne méritent que de disparaître! Ce sont des parasites!

jeudi 1 novembre 2012

SANDY : RÉSULTAT DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE?


Sandy : un avant-goût du réchauffement climatique? 

On l’a appelée Sandy, mais surtout, la « Frankenstorm » en raison d’une collision inhabituelle entre le chaud et le froid. Mais à quel point inhabituel? Au point de dire qu’elle était amplifiée par le réchauffement climatique... et qu’il y en aura d’autres comme elle? Retour sur des éléments de réponses publiés au fur et à mesure depuis lundi.

29 octobre, 9 h 30 : Pour le militant environnemental Bill McKibben, il ne fait aucun doute que cette « Frankenstorm » est le résultat de l’action de l’homme sur le climat. « Vous ne pouvez pas, comme les climatosceptiques se plaisent à le dire, blâmer le réchauffement planétaire pour n’importe quel ouragan... Mais quand l’océan est chaud — et à ce moment, la température de surface de l’océan au large du Nord-Est [des États-Unis] est de cinq degrés [Fahrenheit] au-dessus de la normale — une tempête comme Sandy peut rester au nord plus longtemps et avec plus de force... Frankenstorm est un nom adéquat pour Sandy, et de fait pour beaucoup d’autres tempêtes et sécheresses et canicules à présent. Ils sont liés les uns aux autres par quelque sinistre combinaison du naturel et de l’artificiel. »

Et il y aura d’autres tempêtes, poursuit McKibben : « Mon État natal [le Vermont] a subi le plus gros d’Irene, la tempête “record” de l’an dernier... Je sais maintenant quel pouvoir un océan plus chaud peut receler et à quelle distance la douleur peut s’étendre. Et revivant cette peur, je commence à sentir ce que le futur pourrait être, alors que de plus en plus de gens dans le monde font face à des assauts encore plus fréquents des forces de ce monde-pas-si-naturel. »

29 octobre, 10 h : Pour le météorologue Stu Ostro, du Weather Channel (28 octobre), spécialiste des événements extrêmes, « l’histoire est en train de s’écrire ». « Rassemblement d’une combinaison météorologiquement renversante : une des tempêtes tropicales les plus étendues [jamais observées]; un virage abrupt à gauche en direction du New Jersey, sans précédent dans les bases de données historiques, alors que l’empêche d’aller se perdre en mer un ensemble qui comprend une crête exceptionnellement puissante de haute pression au-dessus du Groenland; un cyclone tropical au cœur chaud, enveloppé dans une tempête du nordet (nor’easter) plus large; et éventuellement, de l’humidité tropicale et de l’air arctique se combinant pour produire de la neige dans les montagnes intérieures. C’est une situation extraordinaire, et je ne suis pas sujet à l’hyperbole. »

29 octobre, 11 h : Quant à ce front froid de l’Arctique venu compliquer les choses, il ne surgit pas de nulle part. Ses semblables ont été plus nombreux ces dernières années, et il est possible que ce soit lié à la fonte des glaces. Fonte qui, cette année, atteint un nouveau record, ce qui pourrait altérer la météo, soulignait dès le 30 septembre Andrew Freedman, du blogue Climate Central. 


Il en profitait pour pointer une étude parue ce printemps, sous la direction de Jennifer Francis de l’Université Rutgers, liant les changements climatiques rapides que vit l’Arctique aux événements extrêmes des États-Unis et de l'Europe. « Pourrait conduire à une probabilité plus élevée d’événements météorologiques extrêmes ». 

29 octobre, 13 h : La même Jennifer Francis intervient sur le blogue DotEarth du journaliste Andrew Revkin (28 octobre), à propos du lien possible entre la fonte record des glaces de l’Arctique et la tempête record qu’est Sandy. « Le type de courant-jet (jet-stream) (...) qui a été en place depuis deux semaines (...) est exactement du type, très amplifié, que je m’attends à voir davantage en réponse à la perte de glace et au réchauffement accru dans l’Arctique. […] Il se pourrait que le réchauffement généralisé, de pair avec des températures élevées à la surface de l’océan, ait allongé la saison des tempêtes tropicales, rendant plus probable la formation d’une Sandy et son déplacement si loin vers le nord, lui fournissant l’opportunité d’interagir avec un puissant courant-jet... »

29 octobre, 14 h 30 : Réchauffement climatique signifie nécessairement davantage de tempêtes majeures, convient Kevin Trenbeth, du Centre de recherche atmosphérique des États-Unis (28 octobre). Mais le lien avec l’Arctique, pour lui, c’est autre chose. « Les températures à la surface de l’océan, le long de la côte, sont d’au moins 5 degrés Fahrenheit au-dessus de la moyenne, et un de ces degrés provient du réchauffement planétaire. Il en résulte de plus violentes tempêtes et davantage de précipitations. Mais pour ce qui est du lien avec l’Arctique, je n’y crois pas (...) Il y a plusieurs possibilités dans l’hémisphère nord. L’une peut être la fonte de la calotte glaciaire de l’Arctique, une autre peut être le rétrécissement de la couche d’ozone et sûrement des événements dans la stratosphère. »

29 octobre, 16 h 15 : Depuis un mois, au moins trois études ont tracé un lien entre réchauffement climatique et la météo telle qu'elle est en train de se transformer.

La première (Nature Geoscience, 30 septembre) conclut que les systèmes de haute pression d’été, au-dessus des océans, vont s’intensifier au cours du prochain siècle à cause de l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

La deuxième (Geophysical Research Letters, 10 octobre), révèle que les systèmes atmosphériques au-dessus de l’Arctique ont été altérés par la fonte des glaces, avec des impacts imprévisibles sur la météo au-dessus de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

La troisième (PNAS, 15 octobre) conclut que les ouragans du type de Katrina, qui a dévasté la Nouvelle-Orléans en 2005, sont deux fois plus nombreux (depuis 1923) dans les années « chaudes » que dans les « froides ».

29 octobre, 20 h 50 : Cela dit, rappelle l’auteur Adam Frank, la question est complexe. C’est récemment, rappelle-t-il, que les chercheurs ont commencé à prendre le problème de « l’attribution » au sérieux — c’est-à-dire la possibilité que certains événements météo puissent être attribués au réchauffement climatique, et la possibilité qu’on puisse calculer cette probabilité. Mais... « il existe une hiérarchie d’événements dont les scientifiques ont le sentiment qu’ils les comprennent assez bien pour établir des liens avec les changements climatiques. La hausse globale des températures et les canicules figurent en haut de cette liste, mais les ouragans, en bas. »

29 octobre, 22 h 30 : Bill McKibben, encore — fondateur de 350.org, et ce que les États-Unis ont de plus proche d’un chef de file environnemental. Se référant à l’année qui s’achève — records de chaleur aux États-Unis, fonte de l’Arctique, et à présent cette tempête — il déclarait ce matin : « S’il n’y a jamais eu quelque chose pour nous réveiller, c'est le moment. »

30 octobre, 7 h 30 : Sans commentaires.

climateprogress 
9:41pm 
CNN's meteorologist just said: "There's no one that's not 300 years old that has seen anything like this."

30 octobre, 13 h 20 : La leçon servira peut-être à New York — qui n'avait pas connu de tel ouragan depuis plus d'un siècle — pour s'adapter à une hausse prévisible du niveau des eaux, écrit ce matin le New York Times. « Avec des mers plus élevées, même une tempête ordinaire pourrait se révéler aussi désastreuse qu'une rare tempête majeure comme Sandy, suggèrent ces experts. Si les eaux montaient de 4 pieds [1 mètre 20] d'ici aux années 2080, 34 % des rues de la ville seraient dans la zone à risque d'inondation, prévenait une étude commandée en 2011 par l'État, contre seulement 11 % maintenant. »

30 octobre, 16 h 15 : Un bon texte de vulgarisation de la revue Quartz sur les liens, connus et inconnus, entre réchauffement climatique et ouragans.

30 octobre, 16 h 30 : L'éditorialiste du Star-Ledger, un des principaux quotidiens du New Jersey, qui a littéralement reçu Sandy en plein visage, s'inquiète lui aussi : « Plus personne ne parle des changements climatiques. Mais soyons sérieux : cet ouragan est exactement la sorte d'événement dont les scientifiques nous ont prévenus. Certes, les climatosceptiques vous diront qu'un ouragan comme Sandy aurait pu nous frapper de toute façon, et que des tempêtes de ce type se produisaient longtemps avant la révolution industrielle. C'est vrai. Mais lorsque nous voyons une série sans fin d'événements météo briser des records à travers le monde, toute personne saine d'esprit doit admettre que quelque chose va terriblement de travers. » 

Quelques clichés des ravages causés pas Sandy....








OVNI FILMÉ À NEW YORK DURANT L'OURAGAN SANDY

Cet OVNI a été filmé ce 29 octobre 2012, durant le passage de l'ouragan Sandy à New York...